Coeurdepoemes (Poète)

Coeurdepoemes (Poète)

Regret de ma jeunesse

        arton142.jpg          imagesVGVRWM8S.jpg

*********************************************

Regret de ma jeunesse

 

 

Il m’arrive souvent de regretter mon enfance, mon adolescence

Mon enfance… car je pouvais dormir dans les bras de ma mère

Mon adolescence… car c’est l’âge où l’on commence à draguer.

 

Je pense souvent à la vie que j’ai vécue, mes plus belles années

 Les saisons viennent et partent, aussi vite qu’elles sont arrivées

Quand un matin, au réveil, on s’aperçoit que la vieillesse est  là.

 

Après mettre levé, devant le miroir, j’aperçois un cheveu blanc

Un cheveu blanc qui va me gâcher la journée, sûrement !

Justice est faite «les hommes sont exactement comme moi…».

 

Pour oublier mon cheveu blanc, je décide de prendre une douche

Quand soudain… quelle horreur ! C’est impossible… je rêve !

Qui est cette femme de l’autre côté du miroir ? Ce n’est pas moi ?  

 

Et si, c’est bien moi, une femme avec des rondeurs un peu partout !

Des rondeurs mal placés, qui vont me gâcher la vie …

Justice est faite «les hommes sont exactement comme moi… ».

 

Ca ne sert à rien que je monte sur la balance... les piles sont usées !

Et pourquoi je monterais dessus... puisque le miroir reflète mes kilos en trop.

Promis… demain je jetterais le miroir déformant, et achèterais un autre miroir.

 

De lire un livre, le soir avant de m’endormir, ça me détend

Mais, si je n'ai pas mes lunettes, je ne peux pas lire mon livre

Justice est faite «les hommes sont exactement comme moi… ».

 

Je descends toujours du trottoir pour laisser passer une personne âgée

Aujourd’hui, ce sont les jeunes qui me laissent passer facilement …

Non, je n’aie pas vieillie. Les jeunes ont appris le code de la politesse.

 

J’ai encore pleins de choses à dire, comme celles que je viens d’écrire !

Mais il se fait tard, je voudrais me coucher, demain je dois me lever tôt …

Je suis obligé de me lever tôt, car j’ai un rendez-vous important. 

 

Les personnes âgées ont toute la journée pour faire leur courses

Mais, ils adorent faire leurs courses, le matin très tôt !

Moi, je suis encore couché ,à l’heure où les magasins ouvrent leur porte. 

 

Je suis comme la lune, je me couche quand le jour se lève

Sauf, depuis que la vieillesse est venue frapper à ma porte

Je me couche beaucoup plus tôt. Et m’endors aussitôt.

 

Seulement voilà... comme je me suis couché avec les poules

Le matin, j'ai du mal à dormir,  je me réveille très tôt

Justice est faite «les hommes sont exactement comme moi… »

 

 

Soyez-en sûrs, en vieillissant, les hommes sont exactement comme nous

Ils ont des rondeurs un peu partout, des kilos en trop sur la balance

Ils ne peuvent lire sans leur lunette sur le nez etc.

«les hommes nous ressemblent vraiment.». 

 

 

Hélène FIACHETTI-GILIBERTI

 

Poème écrit le 8 aout 2014

 Insérer sur le site le 14/12/2014

 

 

 

(Les poèmes que vous pouvez lire sur ce blog

 

sont la propriété exclusive de leur auteur)

 



14/12/2014
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 10 autres membres