Coeurdepoemes (Poètesse)

Coeurdepoemes (Poètesse)

Souvenirs d'enfance

Vous pouvez si vous le désirez,

laisser un petit commentaire sous les photos. Merci.




Laurel et Hardy (1926- 1951 )
*
Le petit maigre c'est Stan Laurel, il s'appelait : Arthur Stanley Jefferson, il était né le 16 juin 1890, à Ulverston, dans le Lancashire en Angleterre, il est décédé, le 23 février 1965 à Santa Monica en Californie. ** Le "gros" Oliver Hardy, s'appelait : Norvell Hardy, il était né le 18 janvier 1892 à Harlem, Georgie en Amérique et il est mort le 7 août 1957 à Hollywood, Californie. Laurel et Hardy étaient un duo du cinéma américain, entre eux s'opérait un rapport de force et de protection, des bagarres rituelles mais toujours polies. Tous les films de Laurel et Hardy sont des comédies burlesques, marrantes à souhait, certains de leurs films sont muets et d'autres parlants.

 MERCI chers Laurel et hardy ... Grace à vous j'ai passé de bon moment à rire

devant ma télévision........coeurdepoemes.

*


Blanche neige et les 7 nains ( 1938 )

Réalisé par : David Hand ; Avec Adriana Caselotti, Harry Stockwell, Lucile La Verne. Une jeune princesse forcée de quitter son château à cause d'une belle-mère jalouse, elle se réfugie dans une toute petite maison dans les bois. Blanche-Neige y fait la connaissance de 7 nains, à l'allure et au tempérament bien différents les uns des autres. Elle vit avec eux un moment, avant de se faire empoisonner par sa belle-mère. Celle-ci, affublée d'un déguisement, trompe Blanche-Neige en lui faisant croquer une pomme qui la plonge dans un profond sommeil.

 Je me souviens avoir vu ce film pour la première fois

sur grand écran, quand j'allais au Primaire......coeurdepoemes.


La belle et la bête ( 1946 )

*

Date de sortie : 29 Octobre 1946 Réalisé par : Jean Cocteau ;

La belle : Josette Day ; La bête : Jean Marais ; Le père : Marcel André ;

*

Pour l'offrir à sa fille, le père de la Belle cueille, sans le savoir, une rose appartenant au jardin de la Bête, qui s'en offense. Afin de sauver son père, la Belle accepte de partir vivre au château de la Bête.


Les années 50 : l'ange blanc : Le mystérieux champion sud américain.

*

J'entends encore les cris de mon père regardant le catch à la télévision

Avec les commentaires musclés de ces rencontres sportives dispensés par Roger COUDERC 

Ont donné au catch une dimension Théâtrale parfois même dramatique.

*


La Strada, de Frederico Fellini. (1954)

*

C'était l'histoire touchante de Gelsomina, ( Giulietta Masina ) une jeune fille timide et simple d'esprit, que sa mère très pauvre et ayant d'autre enfants, avait vendu à un bohémien briseur de chaînes, Zampano.(.Anthony Quinn )..une brute qui gagnait sa vie dans un cirque; Gelsomina était une jeune fille naïve. D'abord effrayée par cet homme, elle va se mettre à l'aimer en secret. Mais lorsque Gelsomina meurt, Zampano réalise qu'il l'aimait et pour la première fois de sa vie, se met à pleurer.

Etant enfants, j'ai versé des larmes en regardant le film à la télévision !


Zorro : ( 1957-1959)

Guy Williams Alias Zorro (de son vrai nom Armand Catalano).

 Gene Sheldon Alias Bernardo, n’était ni sourd ni muet, il venait en réalité de la scène, où il exerçait la profession de magicien prestidigitateur. Un western : Cela se passait au début du 19è Siècle. La Californie appartenait encore à la couronne d'Espagne.

Le jeune et fringuant Don Diego de La Vega accompagné de son valet Bernardo, rentrait à Los Angeles après ses études passées en Europe, et découvrait en arrivant, les terribles conditions de vie que le Commandant Monastorio et ses hommes imposaient aux habitants. Zorro décidait alors de se battre, en mettant ses talents de fin escrimeur au service de la justice. Il choisit pour cela de masquer sa véritable personnalité et de devenir Zorro (le renard, en espagnol), le justicier masqué.